poeme 7

Publié le par clement77

mon coeur crie toutes ses larmes de souffrance
mon esprit se dechire en millions de blessures devant toute cette voilance

mon etre s'implose de tristesse devant l'horreur de l'etre  vivant
mes yeux se deversent comme un fleuve infini de sang

mon ame recoit toute la souffrance de la vie
et elle s'imbibe comme une eponge meurtri

jusqu'a quelle ne puisse plus recevoire une seule larme de blessé
alors mon ame deborde en pleurant sans jamais s'arreter

Commenter cet article