les drogue dur

Publié le par clement77

il ne doit avoir aucune tolerance pour les drogue dur

j'ai dit tolerance zero

il ne doit exister un seul grame de coke ou un seul gramme d'hero un un gramme de methaemphetamine sur la planette

sauf dans des tres petit endroit et juste pour le medical

mais dans les 50 futur il faut que le subutex et la methadon disparaisse de la planete

quelq'un qui n'a jamais pris de drogue dur n'est jmais en manque

voila c'est scientifque

donc j'ai bien dit tolerance zero pour la coke l'exta l'hero la metaemphetamine et toute les autre drogue dur

apres on laisse l'alcool car si l'homme ne peut pas se detendre il va peter un plomb aussi et il va devenir fou

apres je le rapel les ravaga de l'alcool

et franchement moi cela me glasse le sang quant je voit des alcoolique a la tv ou dans la vie

voila si mahomet l'a interdit c'est bien qu'il a un eraison aussi

c'est qu'il voyait que l'homme devanit fou alors pour sauver son peuple il a interdit l'alcool

et comme mahomet est mon prophete je l'ecoute 

apres j'i un peu d emal des fois des oublie mais je veut me raprocher de mahomet

alors je compte bien cesser toute goute d'alcool

apres j'aime bien la moutarde et le vinaigre

par contre je ne voirait pas une goute d'alcool dans une bouteille

voila par respect pour mahomet et pour respecter ce que mahomet m' apporter

apres pour  moi le canbis est extrment dangeureux il peut rendre aussi fou que l'alcool

et oui il est destrcuteur aussi

et si on veut etre au plus proche de dieu

c'est sans cigarette sans drogue et meme si on veut aller encore plus loin et bien c'est aussi sans cafe

et si on voulait etre encore plus proche de dieu ce ne serai que de l'eau pas de soda

 

 

mais je le repete pour les drogue dur

tolerance zero 

il faut que dans les 50 ans il n'est plus un grame de drogue dur qui circule dans la societe

si il faut metre toutes les amee du monde contre la luttre des drogue dur metter toute les armees du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article